Beaux Lieux 2020

Paysage-avec-barque-1Paysage-avec-barque-2

 

Paysage-avec-barque-4 Paysage-avec-barque-3Paysage avec barque, 2020, Beaulieu-les-Loches; 210 x 140 x 420 cm. Bois d’épicéa, de pin maritime et de châtaignier, fils et câbles d’acier inox.

 

« Par ses variations brusques et intempestives ou sa rareté périodique, l’eau révèle toute la fragilité d’un Paysage. La perception de son espace est sensiblement liée à ses plans de ruissellement, à ses reliefs qui en conditionnent les flux, les réserves, les débordements.

La crue de l’Indre, à Beaulieu, en novembre 1770, est un point de repère historique dans le paysage local. Les inondations postérieures qui n’ont pas atteint son niveau, ont en prolongé la mémoire qui continue d’agir sur la perception et l’organisation de son territoire.

C’est cette mémoire vive et disponible à travers des récits et les documents d’archives,que j’ai souhaité « capter » à travers ce projet (ce grand bassin d’images en suspend).

C’est l’image virtuelle d’un grand débordement. Une embarcation juchée sur le reflet de sa coque évoque le souvenir de cette crue, des suivantes ainsi que la volonté aujourd’hui de s’en prémunir. »